vendredi, 21 septembre 2012

Mon Compostelle étape 2

Départ sous la pluie à 8h15 de St Privat d'Allier

170a.jpg

De passage à Rochegude, nous ne manquons pas d'aller voir la chapelle construite sur les rochers et la Tour

170b.jpg

170c.jpg

 

A Monistrol d'Allier, paysages d'orgues basaltiques

170d.jpg

 

La Chapelle de la Madeleine dans une grotte fermée

170ee.jpg

170e.jpg

 

Notre arrivée sur Saugues, le soleil revient

170f.jpg

 

Représentation de la Bête du Gévaudan

170g.jpg

 

mercredi, 22 août 2012

La Sône 4

Le Tuf (ou Travertin) issu des sources pétrifiantes de La Sône

Donc, je vous disais que tout le village est construit en Tuf, et c'est quoi le Tuf ?  J'vais essayer de vous le dire.

Ici, il s'agit d'une roche vacuolaire* calcaire (il existe aussi du tuf volcanique).

*Dont la structure présente des cellules d'origine végétale et/ou fongique

Le Tuf se forme par dépôt de calcaire sur la végétation telle la mousse ou les algues.

Il se trouve que La Sône possède de nombreuses sources (22) et donc de nombreuses tufières. Les eaux souterraines qui alimentent ces sources contiennent du calcaire dissoue. Une fois à l'air libre, ces eaux se déchargent de leur calcaire qui se redépose sur la végétation telle la mousse ou les algues. Il forme une croute poreuse, la végétation continue sa croissance pour former une roche dense et le cycle recommence.

A gauche de la vieille usine, sur cette photo, vous pouvez voir une ancienne tufière

156A.jpg

 

Ici, c'est la plus grande cascade (de La Sône) de Tuf et la plus chargée en calcaire, elle se trouve dans le Jardin des Fontaines pétrifiantes

156B.jpg

156C.jpg


Phénomène pétrifiant

En traversant des couches d’humus, les eaux de cette source se chargent en gaz carbonique qui permettra de dissoudre une couche de calcaire qu’elles rencontreront plus bas. Ainsi saturées, elles résurgeront au niveau du village en plusieurs endroits.

La source des Fontaines Pétrifiantes qui coule dans cette grotte est la plus chargée en calcaire.

En éclaboussant, tel le principe des bulles de champagne, l’eau libère des milliers de cristaux de calcite qui se déposeront sur les objets mis en place sur ces échelles appelées « cristallisoires ».

Régulièrement ces poteries qui ont subi une première cuisson doivent être brossées pour enlever les impuretés et retournées pour éviter le phénomène de « collage » sur les étagères.

Au bout de 2 à 3 mois, la couche de calcite est suffisamment importante pour les transporter au « séchoir ».

Petit à petit, les cristaux de calcite vont apparaître et transformeront de classiques objets en de véritables joyaux scintillants.

Très peu de sources en France ont ce pouvoir. Celle de La Sône est une des plus curieuses.

156D.jpg

156E.jpg

156F.jpg

 

Ce rocher est une ancienne carrière de tuf, vite abandonnée, car il était de mauvaise qualité

156G.jpg

J'espère ne pas être trop rasoir... demain on visite le jardin...


05:00 Écrit par Chantal noir dans Culture, Eau, Fontaine, Grotte, Science | Commentaires (18) |  Facebook |