La tortue et le lapin

D’une douleur mal placée, la tortue se plaignait
Comment sous cette carapace, un lumbago pris sa place ?
Se déplaçant malaisément, trottinant encore plus lentement
Egarée dans la colère et pestant contre sa douleur

Elle n’avançait guère pour se rendre à sa demeure.
Revenant de sa course matinale parmi le thym et la rosée
Un doux lapin jovial lui passait à côté
Constatant la lenteur inhabituelle de Dame carapacée,
Il s’arrêta à sa hauteur pour lui demander :
« Dame tortue, que vous arrive-t-il aujourd’hui ? »
« Un mal qui me tue et me ralenti mon ami,
il m’empêche de marcher et me courbe le dos
Je serai déjà rentrée sans ce fichu lumbago »
« Puis-je vous aider à avancer ma belle amie, et de ma patte tenir la vôtre ? »
« Si vous le voulez, c’est très gentil, mais mon chemin n’est pas le vôtre. »
Le charmant animal lui tendit sa douce patte
et lui offrit son soutient pour continuer le chemin.

« Ma douce amie, vous voilà rendue chez vous
Puis-je encore faire quelque chose pour vous ? »
« Vous seriez très aimable de m’aider à rejoindre mon lit »
De toute sa douceur le lapin aida la pauvre tortue à regagner sa couche.
« Brave lapin, vous voilà bien loin de votre terrier et la nuit est tombée,
ne craignez-vous pas de rencontrer le loup au détour d’une souche ?
Je suis effrayée de vous savoir à sa merci, en ma demeure restez cette nuit »
Monsieur Lapin accepta et se coucha sur le lit à côté de son amie.
La chaleur de l’animal réchauffa les douleurs de la malade.
La patte douce et tendre de l’un dans celle incertaine de l’autre,
Ils étaient calmes et sereins et s’endormirent jusqu’au matin.

Moralité : les différences visibles ne sont pas des critères d’incompatibilité
Il ne faut pas vous arrêter à ce que vous supposez, à ce que vous croyez
ou ce que vous voyez et dites-vous que tout est possible en amitié.

Chantal, décembre 2010

http://natureliberte.skynetblogs.be/archive/2010/12/02/nouvelle-fable.html#comments

Publié dans Mes écrits | Lien permanent